Votre panier est vide  Votre compte

citroën

février 2016 "Rendez-vous rue Malfamée"

février 2016CITROËN BX GTI

CITROËN BX GTI dans "Rendez-vous rue Malfamée" Dessin sur ordinateur.

Après avoir traversé un dédale d'entrepôts désaffectés, nous avons débouché dans une ruelle. S'arrêtant sous le porche, elle m'indiqua avec un sourire en coin, l'unique voiture qui stationnait un peu plus loin. Je suis parti dans la direction indiquée, avec son regard moqueur braqué sur mon dos...

 

Les enquêtes d’Ed Chandleur 27- "Rendez-vous rue Malfamée"

février 2014 "Mort de rire"

février 2014Citröen DS19

Citroën DS19 dans "Mort de rire" Dessin sur ordinateur.

La nuit cédait au jour, de ma cachette je distinguais de mieux en mieux tout ce qui m'entourait, ma voiture au bout de l'allée des caravanes, la masse sombre du chapiteau. Maintenant la rumeur de la circulation sur le boulevard commençait à gagner sur les feulements de quelque fauve de la ménagerie toute proche. Encore une nuit de planque pour rien, j'étais prêt à sortir ma carcasse ankylosée du réduit où je me trouvais, quand j'entendis soudain un bruit de pas . Quelqu'un approchait lentement dans la pénombre encore présente entre les caravanes, et au bout de quelques instants la silhouette imposante d'un homme trapu apparut devant moi. C'était un clown, vêtu comme un clown, avec un nez de clown, le maquillage hilare d'un clown, mais quelque chose dénotait fortement; la lueur venimeuse d'un énorme flingue brillait dans sa main droite...

Les enquêtes d’Ed Chandleur 12- "Mort de rire"

Dessin du mois de décembre... Noël à la "Chandleur"

décembre 2012CITROËN DS21

Citroën DS21 dans "Noël à la Chandleur" Dessin au crayon colorisé sur ordinateur.

La nuit de Noël était en train de virer au cauchemar.

La drogue dans mes veines parachevait ses effets et les mains crispées sur le volant je sentais une torpeur insidieuse envahir tous mes membres.

Ce n’était plus moi qui conduisais…

Dehors, les essuie-glaces étaient sur le point de perdre leur combat contre la neige et les phares avaient renoncé à percer les ténèbres.

Puis, mon esprit se mit à délirer.

La mère Noël ! Je voyais la mère Noël ! Là, au bout du capot !

Elle était plutôt gironde et agréable à contempler. Elle tenait une coupe de champagne et ressemblait étrangement à Marilyn Monroe.

Mais ce n’était qu’un masque et dans sa main gantée de rouge, la coupe de champagne disparut, remplacée par un automatique, qu’elle pointa lentement dans ma direction.

Soudain une lueur intense inonda l’habitacle, suivi instantanément d’un choc violent et d’un bruit de ferraille broyée.

Il me semblait qu’une main géante était en train de soulever la voiture par l’arrière.

Devant, j’eus le temps de voir une flamme courte jaillir du canon de l’arme que tenait Marilyn Noël.

Sous mes yeux, le pare-brise vola en éclats…

 

Les enquêtes d’Ed Chandleur  3- ‘Noël à la Chandleur...'

×